Au Liban, rage et douleur un an après l’explosion au port de Beyrouth

Les Libanais marquent mercredi dans la douleur et la colère le 1er anniversaire de l’explosion au port de Beyrouth, pleurant les 214 morts d’une tragédie dont les coupables n’ont toujours pas été jugés et fustigeant l’impunité des dirigeants.

Le même jour, la France et l’ONU organisent une nouvelle conférence internationale pour apporter une aide humanitaire d’urgence aux plus démunis, dans un Liban englué dans la pire crise socio-économique de son histoire.

______________________________________

Publicidad

Pour ne manquer aucune vidéo des Echos, abonnez-vous ici : https://bit.ly/2GZgOWy

Retrouvez plus d’articles sur : https://www.lesechos.fr/

Toutes nos vidéos : https://videos.lesechos.fr/
Facebook : https://www.facebook.com/lesechos/
Twitter : https://twitter.com/LesEchos?lang=fr