Coup d’Etat au Soudan : manifestations dans la rue contre les militaires

“Pas de retour en arrière possible”, scandent les Soudanais toujours dans la rue mardi, au lendemain d’un coup d’Etat condamné à l’étranger et la mort de quatre manifestants qui protestaient après l’arrestation de la quasi-totalité des dirigeants civils par les militaires avec lesquels ils partageaient le pouvoir.

Le général Burhane a annoncé la dissolution de toutes les institutions de transition tandis que le Premier ministre est toujours aux mains des militaires qui l’ont emmené avec son épouse, plusieurs de ses ministres et les dirigeants civils du pays vers une destination inconnue.

La rue, elle, a déclaré “la grève générale” et la “désobéissance civile” à des nouvelles autorités jusqu’ici incarnées par un seul homme, le général Burhane, qui a promis un gouvernement “compétent” pour bientôt mais dont le coup de force a suspendu de fait une transition inédite dans un pays resté sous la férule de l’armée quasiment en continu depuis son indépendance. (Avec AFP)
______________________________________

Publicidad

Pour ne manquer aucune vidéo, abonnez-vous à la chaîne YouTube des Echos : https://bit.ly/2GZgOWy

Retrouvez plus d’articles sur : https://www.lesechos.fr/

Toutes nos vidéos : https://videos.lesechos.fr/
Facebook : https://www.facebook.com/lesechos/
Twitter : https://twitter.com/LesEchos?lang=fr