Couvre-feu en Martinique après des violences

La crise a gagné la Martinique où, vendredi dernier, le préfet a imposé un couvre-feu, “de 19H00 à 5H00”.

Il a pour objectif “le retour à une situation apaisée” qui “permet(te) ensuite de dialoguer, de travailler, d’avancer”, mais également “le retour du service public et la réouverture du système scolaire”, a indiqué le préfet de Martinique Stanislas Cazelle à l’AFP.

Par ailleurs, un policier a été blessé au bras vendredi par des tirs provenant d’un barrage érigé à Fort-de-France, tandis qu’un autre a reçu un impact qui s’est logé dans son gilet pare-balles, a-t-on appris auprès de la police.

Publicidad

Le policier blessé, membre de la police judiciaire, a reçu des plombs dans le bras. L’autre fonctionnaire, une femme membre d’une compagnie d’intervention, a été également visée, mais la balle s’est nichée dans son gilet pare-balles, a-t-on ajouté de même source, en précisant que le Raid devait intervenir pour démanteler le barrage. (Avec AFP)
______________________________________

Pour ne manquer aucune vidéo, abonnez-vous à la chaîne YouTube des Echos : https://bit.ly/2GZgOWy

Retrouvez plus d’articles sur : https://www.lesechos.fr/

Toutes nos vidéos : https://videos.lesechos.fr/
Facebook : https://www.facebook.com/lesechos/
Twitter : https://twitter.com/LesEchos?lang=fr